Bienvenue à Cordoue, joyaux de l’Espagne. Vous vous êtes arrêtés dans cette jolie ville et vous vous demandez quelles visites faire avec vos enfants ? Vous vous demandez si la Mosquée Cathédrale vaut le coup en famille ?

Je vous raconte notre visite ! Suivez le guide !

Entrez donc si vous l’osez

Temple romain, église, mosquée puis cathédrale. La Mezquita de Córdoba ou Mosquée Cathédrale de Cordoue nous livre ses secrets. Mais d’abord, il faut réussir à acheter un ticket !

C’est ce qui m’a tout de suite frappé, du monde, partout. De la musique semble sortir des murs, tout le monde parle fort, dans plusieurs langues. Ici semble être une place forte du tourisme de Cordoue.

La cour des orangers est impressionnante. Je vois des rigoles qui sont creusées dans le sol pour permettre aux arbres d’être en permanence irrigués. On sent la présence forte de l’histoire qui se dégage ici.

Vous avez toujours envie de visiter ? Alors dirigez vous sur la gauche, à côté du guichet pour monter dans la Tour. Un automate vous délivrera les précieux tickets qui vous permettront d’entrer dans l’édifice.

Et là attention, c’est parti pour environ une heure de visite

Bon bien sûr, cela dépendra de vous. Mais avec des enfants, une heure c’est plutôt pas mal. Ni trop, ni trop peu. Il y a beaucoup à voir, beaucoup de détails, beaucoup de questions et pas mal de marche à faire.

Nous espérions avoir des audio-guides, mais ce ne fut pas nécessaire. En fait il suffit de lever les yeux, car il y a énormément de détails à voir.

Plusieurs chapelles divisent les espaces sur les côtés. Elle sont fermées par de grandes grilles et si chargées en ornements qu’on ne sait plus où donner de la tête. Enorha a décidé qu’elle les verrait toutes, alors nous passons silencieusement devant chacune d’entre elles. Parfois en marchant, parfois en courant, ça dépend ce qu’il y a dedans.

Nous avions préparé nos filles en leur expliquant qu’il faillait être discrets dans ce lieu de culte, mais il est tellement touristique qu’on en perd un peu le sens de la visite, car tout le monde parle finalement très fort.

Je vous passe les nombreuses questions de nos filles, mes connaissances en théologie n’ont pas suffit cette fois-ci. Mais ce n’est pas grave, on regarde, on observe, on lit quelques mots en espagnol, c’est chouette.

Un peu d’histoire, tout de même

Comme je vous le disais, cet édifice majestueux à plusieurs fois changé de propriétaire, de religion et d’usage. J’ai tenté d’en faire un résumé.

Dans l’ordre : (attention c’est un peu long)

  • En 572, Cordoue est prise par les Wisigoths. En 584 ils décident de construire, sur un ancien temple romain, une église, Saint Vincent Martyr.
  • 714, un accord autorise les musulmans à exproprier leur plus grande église (intérieure). C’est celui-ci qui fut choisie.
  • La partie chrétienne est alors vouée à disparaître, pour que le bâtiment soit uniquement une mosquée.
  • C’est ce qui arriva un an plus tard, pour cela les ruines du temple et de l’église sont réutilisées.
  • Agrandie 3 fois, elle a alors une surface de 23000m2. C’est la plus grande mosquée du monde, après la Mecque.
  • En 786 la cour des orangers est entourée d’un mur d’enceinte, qui s’ouvrait sur la salle de prière, de forme rectangulaire. Elle était composée de onze nefs avec chacune douze travées (ouvertures surplombées d’une arche), face à la cour.
The Mezquita, Córdoba, Spain. by Ian Pitchford CC BY-SA 3.0
  • Le bâtiment fut agrandi plusieurs fois, en 833 et en 961. Puis en 987, faute de place à cause de la proximité du fleuve, c’est vers l’est que la mosquée se développe.
  • En 1236, Cordoue est reprise par les catholiques et redevint une église, puis une cathédrale.
  • Des modifications eurent lieu. Plus qu’une seule porte d’entrée (Puerta de las Palmas), suppressions de quelques rangées de colonnes et division de la travée d’Almanzor (vizir du palais du calife Omeyyade de Cordoue) pour créer les chapelles que nous voyons aujourd’hui.
  • XVIème siècle, les chanoines firent construire une cathédrale en faisant détruire une partie importante du bâtiment. C’est à cause de cela que l’équilibre de la perspective des colonne paraît comme bancal, c’est assez frappant.

C’est donc depuis cette époque officiellement une église avec le titre de cathédrale.

Une visite qui ravira les plus grands mais aussi les plus petits

Ce qui est bien ce que vous avez le temps. De tout voir, comme de tout survoler et de juste vous laisser bercer par ce que vos yeux admirent.

J’ai adoré connaître l’histoire de ce lieu, voir ces témoignages du passé et ces œuvres magnifiques.

Cela nous a permis de discuter avec notre grande fille de 6 ans, de lui expliquer ce qu’est la religion, le respect et la tolérance et d’architecture. La plus jeune de 2 ans a beaucoup été portée, ça lui a permis de voir de plus près et d’être rassurée.

Je suis persuadée qu’être sensibilisé à l’art dès le plus jeune âge permet de créer une opinion critique et un oeil plus avisé.

La sensation est particulière au moment d’entrer dans la Mosquée Cathédrale, écrasés par la profusion d’objets et de représentations assez « violentes » pour nos yeux de non-croyants.

Et puis on se sent soufflés par la grandeur des lieux, des colonnes si grandes que la pièce semble ne pas avoir de fin.

J’ai adoré, tout simplement, j’étais tellement dans un rêve que la sortie dans le monde bruyant fut douloureux.

Alors Cordoue, c’est sûr, nous reviendrons.

Je vous laisse avec quelques photos, si vous l’avez visité ou si cela vous a donné envie, n’hésitez pas à nous le dire 🙂

Vous pouvez cliquer sur chaque photos pour les voir en entier 🙂

Julie

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com